Z-Wave 700 Series Platform

nechry

Passionné par les technologies depuis l'enfance, je consacre maintenant la majorité de mes temps libre à la domotique. En tant que développeur principal du plugin Z-Wave pour la solution jeedom et contributeur de la librairie open-source openzwave, mon but est de vous aider à mettre ces technologies à contribution pour vous faciliter la vie !

Vous aimerez aussi...

7 réponses

  1. thegridone dit :

    Très bonne nouvelle ! Merci de cet article !

  2. jumpcom dit :

    Merci pour cet article qui m’a permis d’etre au courant d’une nouveaute ! Bravo Nechri pour votre travail et votre participation active sur Jeedom.

  3. brazomyna dit :

    évolution intérassante, mais:

    – pour moi l’autonomie de 10 ans est un leurre: une pile, même dans son emballage, s’auto décharge bien plus vite que ça. Moins de conso fera gagner en fonctionnalités pour une durée equivalente mais pas en duré de vie des piles.

    – la portée, perso je n’ai encore jamais réussi à la mettre en défaut, avec une maison de 160m2, 5 demi-étages, autant de dalles béton, un contrôleur zwave excentré dans le sous sol et pourtant tous mes modules qui communiqient en direct.

    Le FLIRS me paraît finalement être le point le plus intéressant si ça se généralise à tous les périphériques. Je vois bien par exemple la possibilité d’avoir des scénarios permettant de modifier dynamiquement les associations entre mes modules en fonction d’événements tiers. par exemple associer un capteur de mouvement avec un dimmer quand la nuit tombe et le dé-associer le matin. actuellement l’intervalle de wake-up est trop grand pour se permettre ce genre de chose sans tuer les piles en quelques semaines.

    My 2 cents

    • nechry dit :

      oui c’est claire que le 10 ans d’autonomie en relation avec l’auto décharge d’une piles, n’est pas très crédible. mais de consommer déjà moins que maintenant sera toujours ça de prie. moi non plus je n’ai pas problème de porté dans ma maison et je couvre aussi très bien des zones extérieurs. tout repose sur un bon maillage. Mais je vois régulièrement des gens ce plaindre de problèmes de portée, donc si elle est amélioré ça reste intéressant. Oui plus d’utilisation du mode FLiRS sera vraiment bien et ton exemple donné est un cas d’utilisation que j’encouragerai a exploiter sur des modules FLiRS, je vois que tu semble être lecteur des autres articles.

  4. Nicolas Guary dit :

    Exemple problème de portée : dans un immeuble haussmannien parisien (datant de 1904), les cloisons sont en mâchefer et les sols en bois. Résultat on est abreuvé des WiFi des voisins des étages inf et sup. Par contre, le placement des antennes est très difficile pour atteindre les pièces éloignées, malgré des modules relais, sur secteur, partout. Aussi bien pour Z-Wave que Enocean, Edision ou Rfxcom. J’ai changé plusieurs fois de protocoles et de modèles d’interrupteurs sur pile, en vain.

    • nechry dit :

      il n’y a pas toujours de solution miracle. les transmissions sans fils restes complexes à gérer. je travail pas mal avec les antennes depuis un bon six mois, d’où l’absence de nouveaux articles… et c’est impressionnant comment on peut ganger en couverture RF avec une bonne antenne. Le problème est de pouvoir tester les antennes. Je me suis procuré un RF Vector Impedance Analyzer. J’ai par exemple retiré deux de mes trois antennes BLEA déporté dans la maison en remplaçant l’antenne sur le dongle, qui était vraiment très mauvaise.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

%d blogueurs aiment cette page :