A propos de moi

 

Mon parcours domotique

Depuis très jeune, je me suis intéressé à la domotique, j’avais vu un reportage à la TV et c’était devenu comme un rêve, d’avoir un jour une maison dite, intelligente. 

Je suis devenu propriétaire il y a 6 ans d’une maison avec un garage équipé d’une porte à entraînement manuel. A plusieurs reprises, le soir avant de dormir, je me demandais si j’avais bien fermé la porte du garage. Je n’avais encore rien de domotisé dans la maison, probablement le fait d’être en appartement auparavant m’avait jusqu’à présent freiné. J’ai donc commencé des recherches et regardé du coté des gateways. Je trouvais cela vraiment trop cher pour connaître seulement l’état d’ouverture d’une porte de garage.

J’ai regardé les protocoles domotiques et je me suis intéressé au Z-Wave pour le retour d’état et la simplicité d’installation en mode rénovation. Je décide de me procurer un dongle Aeon-Labs Z-Stick S2 avec un capteur d’ouverture de porte de la même marque. Pour limiter les frais d’envoi, j’y ajoute un Fibaro double relais et un 4in1 Aeon-Labs. Je possédais, déjà, un Raspberry PI A pour lequel, je n’avais encore aucune utilité. En 2012, openzwave existait déjà. J’ai commencé à m’amuser avec le fameux OpenZwave Control Panel et je fais mes premiers apprentissages du Z-Wave.

OpenZWave-Control-Panel

Il n’y avait pas de forum comme jeedom et toutes les ressources que nous avons aujourd’hui. Même trouver les manuels techniques des produits étaient encore assez difficile. Je débutais, dans le merveilleux monde linux. Alors compiler openzwave sur un RPI-A et bien, c’était long!

Et la lumière fut

Lorsqu’on cherchait sur openzwave il y a 5 ans, le blog de Thomas Loughlin apparaissait rapidement. Mes premiers développements, ont été basés sur ses expérimentations.  

Je me lance, à l’aide du Wrapper python open-zwave, dans la réalisation d’un embryon de ce que l’on pourrait appeler ma première gateway home-made. Ça n’a vraiment pas été facile au tout début. Je ne me concentrais que sur mes 2 capteurs. Et qui dit capteurs, dit modules en sommeil profond. Et oui j’y suis aussi passé, devoir modifier des paramètres et s’apercevoir qu’il ne se passe rien sans comprendre que le module dort. Pire je n’avais pas de UI pour me dire que c’était en attente d’être appliqué. Bref j’avançais mais, à tout petit pas.

Un jour je me suis dit: tiens je vais sortir le double relais et l’essayer. Je l’installe sur mes interrupteurs au salon, puis lance mon script, je n’avais toujours pas de UI. Mon script allumait puis éteignait les lumières en alternance. Et là, la magie de la domotique m’est apparue. Ma femme me regarde, voit ma satisfaction et me dit: « Bon enfin ça fonctionne ton histoire, tu vas enfin sortir de ton bureau et faire autre chose » Et bien non, ça été bien pire après. J’ai commandé plusieurs modules et domotisé toutes les lumières des zones communes. J’ai très vite ramené mon ratio 2/3 modules secteurs, sans encore en connaître la règle!   

Mais la porte de garage elle?

Le projet de domotique avait été lancé pour suivre l’état de la porte du garage non? Mon capteur de porte de garage n’était toujours pas installé après 6 mois de développement alors que j’avais une bonne quinzaine de modules. Il était toujours sur ma table, beaucoup plus simple pour faire des tests, le réveiller et autre. De mémoire, il a été installé, après plus d’une année et demie.

nechry-automation-ios

Un moteur Hörmann a été installé quelque mois plus tard. Lorsqu’on est atteint de domitique aïgue, on ne peut pas laisser une action manuelle comme celle-là bien longtemps!

Gateway en production

Ma gateway progressait de plus en plus j’avais une application universelle sous iOS qui me permettait de faire tout ce que le open-zwave-control-panel met à disposition. j’avais déjà le résumé domotique et un mini moteur de widget. J’y passais beaucoup de temps et mes besoins devenaient de plus en plus grands. 

nechry-automation-ios

J’avais une approche entièrement générique, donc tout nouveau module étaient automatiquement reconnu et basé sur les commandes classes, mon application exposait ou non des fonctionnalités.

nechry-automation-ios

C’est lorsque j’ai motorisé et domotisé les stores, que mon épouse a enfin apprécié la domotique. Je continue à vous recommander cette investissement qui est un très gros plus dans votre confort au quotidien. 

Fatigué

Après 2 ans, j’ai fini par me sentir fatigué d’avancer seul de mon coté. Mon moteur de scénario était vraiment une horreur, ça fonctionnait mais c’était trop compliqué d’écrire un scénario. Je m’étais résigné à tout arrêter et me prendre une Fibaro HomeCenter 2. J’avais déjà entendu parler de jeedom six mois plus tôt, via une news de l’excellent site Maison et Domotique. J’avais même discuté avec Loic et Mathieu de mes travaux en openzwave, mais à cette époque jeedom ne fonctionnait qu’en zway.

forum jeedom

Je reviens en décembre sur jeedom et trouve avec joie qu’un certain TMartinez a développé à l’aide de python-openzwave un plugin pour jeedom. J’ai oublié de dire que j’étais contributeur du projet python-openzwave depuis une grosse année. Je brise le cochon de ma fille pour payer le plugin openzwave, c’était un gros 5 Euro sans même la possibilité de l’évaluer avant l’achat. Je profite du congé de Noël pour migrer tous mes scénarios vers jeedom. Le moteur de scénario m’a vraiment convaincu. Par contre le plugin openzwave, bien on va en dire beaucoup moins… Ça ne faisait que planter à chaque 3 cliques, et je savais très bien qu’openzwave était beaucoup plus robuste que ça. J’avais mon ancienne gateway home-made qui juste avant avait fonctionné un bon 6 mois sans problème ni nécessité de reboot.

Et on recommence

J’ai dit que j’étais fatigué et que je ne voulais plus développer, mais jeedom me plaisait vraiment. Je prends le code du plugin openzwave et je me lance dans un premier refactoring. Le démon se lance plus rapidement et avec beaucoup moins de plantages. J’envoie à TMartinez mon code et il l’accueille avec une grande joie. Il me propose même une donation pour le travail réalisé. Je lui ai finalement proposé de l’aide au développement et maintien du plugin. Nous nous entendons sur une répartition des tâches. Je travaille coté démon pendant qu’il confectionne un super UI qui s’approche de mon application iOS afin d’avoir le contrôle total des possibilités de la librairie openzwave.

Plugin officiel ZWave

Le plugin openzwave est devenu de plus en plus stable et attirait de plus en plus d’intérêts de la part des utilisateurs. En parallèle beaucoup de problèmes et de régressions survenaient avec le plugin ZWay. L’équipe jeedom a fait basculer le support pour le protocol Z-Wave vers le plugin openzwave, pour devenir le plugin officiel ZWave

Pas plus reposé

Depuis l’année dernière, j’ai été officiellement accepté en tant que contributeur de la librairie openzwave. Je m’occupe principalement du maintien de la base de données des configurations de modules. L’ensemble des nouvelles configurations passent par ma validation. Je rédige des nouvelles configurations et ou apporte des adaptations aux configurations existantes pratiquement chaque semaine.

Ah mais si seulement j’étais passé comme prévu sur une HC2, je pense je serais bien plus tranquille aujourd’hui!